LA PLATEFORME D’INFORMATION, DE FORMATION ET DE PARTAGE D’ARCOTHOVA
Sélectionner une page
  • La gestion des ECMO en Ile de France et de l’APHP : un comité d’experts réanimateur, chirurgien cardiaque et MAR vient de proposer des recommandations pendant l’épidémie

Les indications doivent être très rigoureuses, s’inspirant des RFE de la SRLF – Prise en charge du SDRA de l’adulte à la phase initiale. Par ailleurs, une gestion raisonnable de l’usage unique (canule, circuit) est recommandée, étant donné l’augmentation des besoins d’ECMO dans un intervalle de temps réduit. Il est souligné que l’épuration de CO2 simple ne doit pas être pratiquée chez ces patients et que certaines machines spécialisées  peuvent être utilisées pour de l’ECMO VV. Une régulation unique au niveau de l’Ile de France, avec des numéros  dédiés, est mise en place pour discuter des indications d’ECMO et des ressources utilisées. Ce type de schéma organisationnel pourrait aussi s’appliquer et s’adapter dans toutes les régions en France. pdf : RECO ECMO APHP V2

  • Les recommandations d’ELSO sur la prise en charge en ECMO des patients COVID

ELSO et toutes ses ramifications régionales ont préparé un document pour décrire quand et comment utiliser l’ECMO chez les patients atteints de COVID-19 pendant cette pandémie. Il s’agit d’une directive consensuelle destinée aux centres ECMO expérimentés.
pdf :
ECMO for COVID 19 Guidance Document.Final 03.24.2020.pdf

Newsletter EuroELSO : https://www.euroelso.net/covid-19/covid-19-infoletter/

  • Des médecins de Singapour ont publié dans le JAMA en février sur le rôle potentiel de l’ECMO pour les patients COVID-19 les plus graves

Pour eux, l’ECMO est destiné aux patients les plus gravement atteints dans les centres disposant des ressources  nécessaires et de l’expertise pour ce traitement. L’ECMO n’est pas une thérapie de première ligne lorsque toutes les ressources sont utilisées en cas de pandémie. pdf : jama_maclaren

  • Une analyse des besoins en ECMO pour les patients COVID a été publiée le 20 mars sur le site du Lancet

Les experts internationaux ont insisté sur le besoin d’indications strictes car les moyens en matériel (pompe, canules, circuits)  sont restreints, et les industriels ne peuvent faire face à une demande provenant de tous les pays en même temps. De plus, seuls les centres experts devraient prendre en charge ces patients en ECMO, et des regroupements de patients devraient être constitués pour que les soins les plus spécialisés leur soient prodigués. Ceci implique de pouvoir transporter des patients en ECMO ce qui nécessite une organisation déjà rompue à ces transports. pdf : LRM ECMO COVID